Mot du Commandant :

Très chers invités,

Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite cordialement la bienvenue à l’occasion de la cérémonie de la reconnaissance de la nouvelle promotion de
Sous-Officiers. Les pelotons alignés devant vous sont constitués de candidats non-techniciens et techniciens mais également d’élèves de la Division Préparatoire à l’École Royale Militaire. Cet imposant déploiement de forces témoigne du fait que la Défense reste un employeur attractif et qu’elle offre de bonnes perspectives à son personnel. La forte augmentation du nombre de candidats a entraîné de nouveaux défis ; mais le personnel de la « Maison de confiance des
Sous-Officiers » a toujours fait en sorte que les candidats qui lui sont confiés reçoivent une formation de base qui leur permette de développer leurs compétences militaires, caractérielles, physiques et académiques. De même, nous n’oublions pas non plus nos autres missions : la formation technique, la formation continuée des
Sous-Officiers, la préparation des élèves de la Division Préparatoire Cadres et l’organisation de cours spécifiques. L’ERSO reçoit un appui important de la part de l’État-major de La Défense et des Composantes et nous leur en sommes extrêmement reconnaissants.

La nouvelle promotion de Sous-Officiers porte le nom Premier sergent-chef Jean Weijts militaire exceptionnel. Je souhaite chaleureusement la bienvenue à sa famille et je fonde l’espoir que les valeurs qui guidaient le Premier sergent-chef Jean Weijts au quotidien puissent être une source d’inspiration pour les futurs cadres.

La cérémonie d’aujourd’hui a lieu deux mois après l’incorporation des candidats. La route est encore longue et les défis nombreux, mais je suis convaincu que les candidats que vous avez devant vous, seront en mesure de faire face à cette formation et qu’ils seront dans un avenir proche les jeunes chefs dont la Défense a grand besoin.

Last but not least, je tiens à mettre en lumière nos instructeurs, véritable colonne vertébrale de cette école, qui s’investissent, jour après jour, pour développer les compétences des candidats et leur tracer la voie à suivre par leur exemplarité. Je ne voudrais pas non plus oublier l’ensemble du cadre permanent sans qui il serait impossible de mener à bien notre mission.

Je vous remercie de votre présence et vous souhaite à tous une agréable cérémonie.

Colonel BEM Mario ENGELS

Commandant ERSO

Discimus ad serviendum

 

     

    Programme:

    Mise en place des troupes

    ****

    Mise en place de l’emblème de l’ERSO

    ****

    Accueil du président de la cérémonie, suivi par la revue des troupes

    ****

    Présentation de la nouvelle Promotion 2024/1

    ****

    Allocution du Commandant de l’École Royale des Sous-Officiers

    ****

    Présentation de l’emblème de l’École Royale des Sous-Officiers

    ****

    Cérémonie de Parrainage

    ****

    Brabançonne

    ****

    Defilé

      CURRICULUM VITAE

      La vie du 1er Sergent-chef Jean WEIJTS se caractérise par la résilience, l’amitié et un dévouement constant. Il est né le 10 avril 1960 dans une famille nombreuse et, à la suite du décès de ses parents, il a appris très jeune qu’il est important de prendre soin les uns des autres. En tant que troisième enfant de huit frères et sœurs, Jean devient, grâce à son optimisme et son bon caractère, le pilier et l’espoir de sa famille pendant la période noire qu’elle traverse. À l’âge de 18 ans, en 1979, Jean rejoint les éclaireurs à Soest, en Allemagne, où il découvre sa passion de servir le pays. À cette époque, il rencontre Marion, l’amour de sa vie, qui deviendra plus tard son épouse. Ensemble, ils élèvent leur fille Carolina.

      Tout au long de sa carrière militaire, Jean se distingue par son caractère énergique. Il était toujours de bonne humeur et restait les pieds sur terre. Il n’a jamais refusé de relever un défi et quand les frustrations risquaient de l’emporter, il trouvait un exutoire dans la course à pied. L’amour de Jean pour le sport – et surtout la course à pied – est légendaire. Il se poussait lui-même jusqu’au bout et il visait toujours à être le meilleur, que ce soit pour le cross du Bataillon, ou pour les marathons. Il a également effectué six missions à l’étranger, notamment en ex-Yougoslavie, au Kosovo, en Afghanistan et au Liban où il a été reconnu pour sa discipline, son engagement, sa volonté, son optimisme et sa résistance au stress. Malgré ces participations et un tiroir plein de médailles, il est toujours resté humble de sa personne.

      Outre ses tâches militaires, Jean consacrait son temps libre dans le domaine du coaching d’équipes d’athlétisme et de football. Là aussi, il encourageait, comme à la caserne, les gens à atteindre le meilleur d’eux-mêmes. Ses collègues le décrivent comme le coureur à la moustache qui aimait côtoyer les gens. Malgré son intransigeance, le destin a frappé le 1er août 2011. À l’âge de 51 ans, Jean décède suite à une défaillance cardiaque lors de l’entraînement pour un marathon. On se souviendra du 1ier Sergent-chef Jean WEIJTS comme un d’ami loyal, un collègue serviable et souriant, un athlète passionné et un Sous-Officier exemplaire.

      Héraldique de l’insigne de l’école

      L’École Royale des Sous-Officiers a un insigne qui est également porté comme insigne de poitrine. Cet insigne est, tout comme celui du calot, plein de symbolique.

      Au cœur, un lion en or, rampant à droite, armé et lampassé de gueules sur un champ de sable.

      Les quatre symboles en or qui représentent les Composantes de la Défense, une épée nue pour la Composante Terre, une demie-ancre (droite) pour la Composante Marine et une aile (gauche) pour la Composante Air et un serpent enroulé autour de la lame pour la Composante Médicale, Le tout porté par un anneau d’argent, symbole pour les sous-officiers, couronné de laurier par la gauche et de chêne fruité par la droite.

      Surmonté de la couronne royale belge, reposant sur l’écu de Gueules (rouge) symbole pour acte de courage et de dévouement.

      La devise : « Discimus ad serviendum » (apprendre pour servir) en sable posé sur une bannière en argent.

      Pour comprendre la description, il faut s’imaginer se trouver derrière l’écusson. Les explications sont donc données par le porteur de l’écusson.

       

      Plus d’informations

      info@saffraanberg.be
      02/44 13369